L’international, levier de développement pour la FSGT

Parce que la solidarité est au cœur de notre ADN, la FSGT propose à ses militantes et militants de vivre des projets solidaires uniques.

Depuis 2022, la FSGT se fixe comme objectif de contribuer à son développement par l’élaboration d’une politique internationale de solidarité et de coopération autour de la zone Méditerranée, en appui sur cinq axes :

L’ouverture des activités de la FSGT à l’international

L’ouverture des activités existantes des comités, ligues, CFA et clubs à l’international constitue une démarche leur permettant de développer une politique internationale plus adaptée à leurs ressources. Cette démarche permet également, en plus de renforcer les projets existants, de développer des partenariats avec une diversité d’acteurs et de favoriser une implication plus importante des populations françaises.

L’international comme espace d’échange des pratiques entre acteurs français et internationaux

L’international constitue un espace permettant d’échanger les pratiques et expériences et de travailler la transversalité des approches d’intervention dans d’autres contextes (accès des femmes aux pratiques sportives, développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicap, élaboration de politiques sportives « sport pour toutes et tous », renforcement du pouvoir d’agir des populations réfugiées, qui sont des problématiques universelles).

Le développement de synergies entre la FSGT et ses partenaires sur le contenu des activités physiques sportives et artistiques 

Lors de missions à l’international dans le cadre des projets et des formations sport pour toutes et tous (SPTT), des équipes de formation mixtes (FSGT, monde de l’EPS via le Snep, collectivité française) ont été mises en place. Cette composition permet de garantir la cohérence de l’approche d’intervention et d’agir sur les plans pédagogique, des contenus et sur le plan des politiques sportives et éducatives.

L’international comme espace de formation continue des actrices et acteurs français (animateur.rice.s, formateur.rice.s bénévoles et militant.e.s, dirigeant.e.s FSGT…)

Participer aux projets de coopération internationale en France et à l’étranger constitue un accélérateur de formation continue au niveau de la pratique (nouvelles expériences mobilisables dans les pratiques en France), au niveau des concepts (travail de construction d’un cadre théorique et conceptuel propre), et au niveau politique (éducation populaire et formation citoyenne).

Maillage territorial à travers le développement du réseau et de nouveaux partenariats

Le développement de nouveaux partenariats avec des collectivités territoriales françaises et des associations favorise le développement d’une démarche transversale qui appréhende la complexité des contextes et des inégalités. Ce cadre de coopération favorise le développement du maillage territorial et permet d’inscrire le « droit pour toutes et tous d’accéder à une pratique sportive » dans un processus d’émancipation globale qui prend en compte d’autres problématiques telles que la santé, l’éducation ou encore l’égalité.

Cinq projets transversaux sont mis en œuvre

Caravanes du sport solidaire et populaire : en appui sur les activités existantes comme la Vivicitta (lien vers la rubrique), le foot à 7, les activités des CFA, etc., les Caravanes du sport solidaire et populaire permettent l’ouverture des activités FSGT à l’international via l’invitation d’une délégation internationale en itinérance sur le territoire

Projet Méditerranée : ce projet dont le démarrage est prévu pour 2023 contribuera au renforcement du pouvoir d’agir des populations vulnérables (femmes, personnes en situation de handicap, réfugié.e.s) à travers l’accès aux activités physiques, sportives et artistiques émancipatrices.

Projet Palestine : il contribue à l’élaboration de politiques sportives “sport pour toutes et tous” en partenariat avec des collectivités territoriales françaises et palestiniennes et le ministère de l’Education nationale palestinien.

Projet Sahraoui : il contribue à renforcer l’accès aux pratiques sportives émancipatrices dans les camps des réfugiés sahraouis en Algérie, à travers la formation des animateurs et animatrices “sport pour toutes et tous” en milieu scolaire et hors temps scolaire, le développement de partenariats avec les institutions ministérielles du sport et de l’éducation nationale ainsi qu’avec le secteur associatif des Wilayas.

Projet réfugiés : contribuer au développement d’une politique fédérale favorisant l’accès des réfugié∙es présents sur le territoire français à la culture sportive en France en s’appuyant sur les actions et projets développés par les comités, ligues et clubs FSGT.

Contact : jamil.kadi@fsgt.org