Accueil > Avenir des CTS : Communiqué de 31 fédérations non olympiques

Avenir des CTS : Communiqué de 31 fédérations non olympiques

Communiqué de presse

 

Nombre de signataires actualisé au 11 avril 2019 (Première publication le 10 avril 2019)

Conseillers Techniques Sportifs

31 fédérations non olympiques exigent une réelle concertation

31 fédérations non olympiques, unisport, affinitaires, multisports, scolaires et universitaires ont pris
connaissance ce lundi 8 avril 2019 par voie de presse de l’existence d’une « note blanche » sur le transfert
progressif des conseillers techniques sportifs (CTS) placés auprès des fédérations. Autrement dit, 50% des
 CTS seraient détachés vers les fédérations sur la base du volontariat à l’horizon 2025, puis un
«  détachement d’office pour les effectifs résiduels ».

Comme un certain nombre d’entre nous l’a déjà exprimé à la Ministre des sports Roxana Maracineanu, nous
réaffirmons notre soutien plein et entier à ces cadres de la fonction publique, dont le statut et la fonction sont
aujourd’hui de plus en plus menacés.

Si le mode de gestion est à revoir pour une meilleure coopération entre le Ministère des sports, les
fédérations sportives et les CTS, nous confirmons ici le rôle indispensable que jouent ces derniers auprès de
 nos fédérations non olympiques. La formation, les innovations sportives, l’accompagnement de commissions
d’activités, le maillage territorial, le haut-niveau, le conseil et l’expertise technique auprès des dirigeants
 bénévoles, le management sont au cœur de leurs missions de travail pour nous permettre de structurer au
mieux notre offre associative au plus près des besoins de nos clubs et associations, de nos stagiaires et de
la population, dans sa diversité, à tous les âges de la vie. Ils sont les garants d'un véritable service public du
 sport, que ce soit pour l'accompagnement du haut-niveau ou le développement des activités physiques et
sportives pour le plus grand nombre.

Par ailleurs, le détachement progressif des CTS vers les fédérations risque d’accentuer encore les
inégalités. Malgré des compensations financières versées au départ par le Ministère des sports, seules les
fédérations qui en auront les moyens pourront assumer à terme le maintien en leur sein de ces postes. Déjà
 sous-dotées en moyens humains et financiers (avec de nouvelles baisses annoncées concernant le CNDS
2019), la plupart de nos fédérations non olympiques disposeront demain de marges de manœuvre réduites
 pour se développer.

Enfin, à l’heure d’une nouvelle gouvernance du sport, dite partagée, et de la mise en place d’une Agence
nationale du sport ces prochaines semaines, nous en appelons à une véritable co-construction des
politiques publiques en matière de sport et à des décisions partagées concernant les moyens publics à
allouer, et à répartir équitablement, au développement du sport, en particulier associatif. Nous interpellons
 également le CNOSF pour intervenir en ce sens.

A cinq ans des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le désengagement de l’Etat se poursuit et
avec lui l’espoir de plus en plus faible d’un héritage, pourtant promis, en faveur de l’accès au sport pour le plus grand nombre.

 

31 fédérations non olympiques signataires

16 fédérations non olympiques unisport : Fédération Française d’Aéronautique (FFAéro), Fédération
 Française de Ball-Trap (FFBT), Fédération Française de Bowling et Sport de Quilles (FFBSQ), Fédération
 Française de Course d'Orientation (FFCO), Fédération Française de Cyclotourisme (FFVélo), Fédération
 Française de Danse (FFD), Fédération Française de Force (FFForce), Fédération Française de Kick boxing,
Muaythaï et DA (FFKMDA), Fédération Française de Parachutisme (FFP), Fédération Française de Pelote
 Basque (FFPB), Fédération Française de Squash (FFSquash), Fédération Française de Savate, Boxe française
et D.A. (FFSavate), Fédération Française de Ski Nautique et de Wakeboard (FSSNW), Fédération Française de
Spéléologie (FFSpéléo), Fédération Française de Vol à Voile (FFVP), Fédération Française de Vol Libre (FFVL).

 

14 fédérations affinitaires et multisports : Fédération Française de l’Education Physique et de la gymnastique
 Volontaire (FFEPGV), Fédération Française des Clubs Omnisports (FFCO), Fédération Française Handisport
(FFHandisport), Fédération Française du Sport en Entreprise (FFSE), Fédération Française du Sport Travailliste
(FFST), Fédération Française de la Retraite Sportive (FFRS), Fédération Française du Sport Adapté (FFSA),
 Française Française de Sports pour Tous (FFSpT), Union Française des Œuvres Laïques et de l’Education
 Physique (UFOLEP), Fédération Nationale Sportive dans le Monde Rural (FNSMR), Fédération Sportive des
ASPTT (FSASPTT), Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT), Fédération Sportive et Culturelle de
France (FSCF), Union Nationale Sportive Léo Lagrange (UNSLL).

1 fédération scolaire : Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré (USEP).


 

 

Contact : direction@fsgt.org

 

La Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) compte 270 000 pratiquant.e.s, 5000 clubs et propose une centaine d’activités physiques, sportives, culturelles et artistiques, compétitives et non compétitives. Créée en 1934 dans la lutte contre le fascisme, elle promeut le droit d’accès au sport de toutes et tous en se donnant comme objectif le développement de contenus d’activités, de vie associative et de formation adaptés aux besoins de la population.

FSGT – 14, rue Scandicci, 9358 Pantin Cedex – direction@fsgt.orgwww.fsgt.org

@FSGTsportpopulaire@FSGTofficiel

 

Fichier attachéTaille
Communiqué des fédérations non olympiques actualisé au 11 avril 2019.pdf48.95 Ko
Partager

Accès clubs

Agenda

«  
  »
L M M J V S D
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Intranet FSGT

Multimedia

Nos Partenaires

revue et publications

E-Boutique

Clubs près de chez vous