Accueil > la FSGT, un espace de liberté

la FSGT, un espace de liberté

La FSGT, un espace de liberté !

Contribution de Gérard Dizet, membre de la Direction Nationale Collégiale

Chacun d’entre nous s’interroge sur l’avenir qui nous est proposé aujourd’hui. Les choses vont de mal en pis et le monde du travail souffre un peu plus chaque jour. Quel avenir pour nos enfants demain matin, quelle fin de vie décente pour nos aînées, quel futur pour tous ? Les exemples sont multiples pour visualiser cette spirale descendante dans laquelle les gouvernements qui se sont succédés depuis plusieurs décennies.

Comment rester insensible devant tant de souffrance et de désespoir. Comment ne pas se révolter devant ces usines qui ferment, qui se délocalisent alors que les profits sont au rendez vous. Comment rester de marbre devant le cynisme du patronat qui exige toujours plus d’austérité qui participe à la casse du construit collectif, qui rêve de brûler le code du travail et les acquis sociaux arrachés au prix de longues luttes.

Pourtant il y a des possibles et d’autres perspectives pour construire ce futur qui doit permettre aux nouvelles générations de vivre mieux que celles qui les ont précédées.

La vie associative est un lieu d’oxygène pour tous. La vie associative fédérée à la FSGT est un espace ou se construit ces autres possibles. Le projet politique de la Fédération, construit par toutes et tous, sans cesse réactualisé en assemblée Générale engage à travailler à l’émancipation de l’individu et comme stipulé dans l’article 1er des statuts à préparer ses adhérents à être des citoyens dans une république laïque et démocratique. Ces mots n’en prennent que plus de sens aujourd’hui, que la situation s’aggrave.

Le projet politique de la fédération s’appuie sur cette volonté de travailler à réduire les inégalités sociales, à associer le plus de monde à sa construction, à coopérer avec d’autres, à réfléchir pour innover au quotidien, dans son fonctionnement dans ses activités, inventer encore et toujours de nouveaux espaces de vie démocratique, pour une prise en compte chaque jour par le plus grand nombre.

Il s’est tenu récemment dans l’Assemblée Fédérale des Comités/Régions une séquence, pour préparer la rencontre avec la Ministre des sports. Séquence en appui sur le vécu des structures et des militants. Quoi de mieux que d’aller à la rencontre avec les expressions de terrain. Si cette rencontre fut un moment d’écoute et d’échange, elle n’a pas permis de faire évoluer la vision du Ministère, pour donner au sport sa véritable place dans notre société, enfermé lui aussi dans l’effort de guerre du déficit public de l’état.

Plus récemment se sont tenues à Lyon les Assises Sport et Territoire : une grande messe ou le mouvement sportif était convié mais représenté par le CNOSF ou la parole aux participants était portion congrue ou finalement ce sont encore une fois, les élus qui pensent à notre place et qui savent ce qui est bon pour notre avenir de sportifs. Oui la démocratie dans ces grandes messes n’est pas de mise et nous avons fort à faire pour faire entendre notre voix.

Toute l’action de la FSGT est à contre courant de l’idéologie dominante. Oui l’avenir peut se construire différemment mais faut il encore y prendre toute notre place. L’assemblée fédérale a travaillé aussi sur quelle place la FSGT doit prendre dans les instances sportives, CNOSF, CROS, CDOS etc. Ceux qui siègent savent fort bien que ce ne sont pas des lieux ouverts aux idées novatrices et que ce sont des lieux de co gestion de la pénurie. Mais doit on au nom de cela être absent des ces instances ? Emparons nous des élections à venir pour pénétrer encore plus ces espaces et faisons entendre la voix de la FSGT.

La prochaine Assemblée Générale de la Fédération qui se déroulera en avril à Brest, abordera tous ces sujets. Ce sera un temps de décision et de démocratie avec le renouvellement des instances de direction. Chacune et chacun peut dans son club, dans son comité prendre part et exprimer un point de vue, cela s’appelle tout simplement la vie démocratique. Si nous sommes particulièrement attachés à ce fonctionnement, c’est parce que nous savons ce que les dérives de l’être humain peuvent engendre comme dysfonctionnement. La caricature que nous offre certaines formations autres que sportives sont la pour nous le rappeler.

Alors, beaucoup d’espoirs sont devant nous et continuons à construire notre Fédération qui est, avec ses qualités et ses défauts un Grand Espace de liberté.

Partager

Accès clubs

Agenda

L M M J V S D
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Multimedia

Nos Partenaires

revue et publications

E-Boutique

Clubs près de chez vous

Les 80 ans FSGT