Accueil > Mort du grimpeur/équipeur Jean-Michel Cambon

Mort du grimpeur/équipeur Jean-Michel Cambon

 

Vignette : JM Cambon  © Photo Facebook.
France 3 Auvergne Rhône-Alpes : Jean-Michel Cambon était connu pour avoir ouvert de nombreuses voies d'escalade / © Photo Facebook.

Mort du grimpeur/équipeur Jean-Michel Cambon

"Le grimpeur isérois Jean-Michel Cambon s'est tué dans un accident de montagne, apprend-on ce vendredi 13 mars 2020. Son corps a été retrouvé au pied d'une falaise dans le secteur de Ponsonnas, en Isère." France3 Auvergne Rhône-Alpes

La commission fédérale des activités de montagne et d'escalade FSGT, souhaite rendre hommage à l'équipeur qui a grandement contribué à produire les communs de l'escalade en rendant accessible des grandes voies de qualité pour tous les niveaux.

La commission fédérale présente toutes ses condoléances à sa femme, sa famille et ses amis.

 

Hommage à Jean-Michel Cambon


Jean-Michel Cambon, vient d’être retrouvé sans vie au pied d’une falaise. C’était un grand équipeur de voies d’escalade « aseptisées » et qui cristallisait sur sa pauvre personne des rancoeurs, voire des haines symptomatiques des incompréhensions qui perdurent encore quant à la rupture entre l’alpinisme et l’escalade. Les attaques souvent violentes dont il a été l’objet sont d’ailleurs à elles seules une preuve que ceux qui les mènent sont bien conscients que ce qui se pratique dans les voies Cambon ce n’est pas de l’alpinisme (ce jugement n’étant en aucune façon péjoratif).

Que Jean-Michel Cambon soit un alpiniste, et un bon, c’est difficile à récuser. A ses débuts, avec Jean-Marc Boivin, il réalisa de grandes classiques (comme l’une des premières répétitions françaises du dièdre Philipp-Flamm à la Civetta) et il explora de fières parois vierges, dont la face sud de la Tête d’Aval du Mont Brison est un des plus beaux exemples. Mais il est surtout connu pour les centaines de voies qu’il a équipées principalement dans l’Oisans et les massifs voisins, voies qui sont caractéristiques, d’une part à cause de leur équipement irréprochable quant à la sécurité suite à une chute (ce qui relève donc de l’escalade), et, d’autre part, grâce à la subtilité des itinéraires, toujours à la recherche de passages spectaculaires et de relais impressionnants. Mais le travail réalisé ne se limite pas à placer des goujons, ce qui est déjà considérable, mais il comprend également la consolidation des prises, la purge de la paroi, le nettoyage des vires, l’élagage des arbres quand c’est nécessaire et l’aménagement des descentes quand elles ne se font pas en rappel (notamment en posant des mains courantes). Sans oublier les touchantes attentions, comme ces bâtons de ski accrochés à une tige à la sortie du premier ressaut des voies de la Sagnette, accompagnés d’un panneau indiquant qu’ils étaient là pour faciliter la montée et la descente de la vire qui suit (et accessoirement pour tester la solidarité entre grimpeurs, mesurée par le maintien des bâtons à leur place. Test hélas raté, les bâtons ayant disparus rapidement). Enfin, il ne faut pas oublier les topos, qui outre les renseignements et les conseils habituels fourmillent d’anecdotes, de portraits et de réflexions souvent humoristiques, (comme les remerciements à l’Education Nationale qui offre « un métier relaxant, des loisirs interminables, et des élèves sans cesse de plus en plus paisibles »).

Affirmer que ces « voies Cambon » sont de l’escalade et pas de l’alpinisme, est porter un jugement global qui doit être relativisé au cas par cas. Exact pour les voies d’Ailefroide ou du Rocher de l’Homme à Chamrousse, nettement moins pour Aurore Nucléaire à la face Nord du Pic Sans Nom qui implique un parcours glaciaire (certes assez facile mais crevassé et nécessitant une certaine expérience alpine) et l’ambiance sévère d’une face nord associée à un équipement un peu moins dense. Toutefois la descente en rappels peut se faire à chaque longueur, réduisant l’engagement, comme pour Anouk à la face Ouest des Petites Jorasses. On peut discuter àl’infini du classement d’une voie donnée en escalade ou alpinisme, mais encore une fois l’essentiel est dans le tableau d’ensemble qui fait que statistiquement ces voies tranchent avec les voies anciennes dans leur conception même. Jean-Michel Cambon en était d’ailleurs parfaitement conscient quand il notait dans Oisans moderne, Oisans sauvage (édition 1995) que « moyennant quelques précautions indispensables (respect des distances par rapport à une classique, croisements à éviter, etc…), pas de confusion possible, les domaines d’évolution ne sont pas les mêmes : enchaînement des dalles les plus lisses et parfois les moins faciles pour les tracés récents, fissures et cheminement logique avec recherche des passages les plus commodes pour les anciennes. » (p. 51). Ceux qui protestent contre l’existence de ces voies devraient se rendre compte qu’elles ne suppriment pas les anciennes (quand elles sont bien conçues, ce qui est le cas des voies Cambon) mais qu’elles étendent le terrain de jeu au lieu de le réduire comme ils le prétendent.

Un autre argument est fréquemment utilisé (on le trouve chez Ken Wilson ou chez Bernard Amy), c’est l’impact de cet équipement sur l’autonomie du grimpeur qui deviendrait incapable d’initiative. Mais ce n’est que le signe de l’exaspération qu’ils ressentent devant cette nouvelle pratique qu’est l’escalade moderne, qu’ils n’arrivent toujours pas à percevoir autrement qu’en opposition à l’alpinisme. Toutefois, on ne voit pas très bien ce que l’alpinisme gagnerait à déséquiper la voie des Rochers de l’Homme, qui était infaisable avant son équipement par Jean-Michel Cambon. 

Avec ses réalisations, Jean-Michel Cambon a été l’un des artisans les plus efficaces du développement de l’escalade sportive moderne, du moins dans les voies au-delà du cinquième degré. Même si les dernières années il ouvrait aussi des voies plus accessibles aux débutants. Sa disparition est une grande perte pour le milieu des grimpeurs et la FSGT tient à lui rendre hommage pour l’œuvre accomplie.

# Gilles Rotillon, membre de la Commission Fédérale Montagne Escalade

Partager

Événement

Accès clubs

Agenda

«  
  »
L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Intranet FSGT

Multimedia

Nos Partenaires

revue et publications

E-Boutique

Clubs près de chez vous