Accueil > Historique de la falaise d'Hauteroche

Historique de la falaise d'Hauteroche

Les premières voies d’escalade de la falaise de Hauteroche ont été équipées en 1977 à une époque où le petit monde de l’escalade est en crise avec les alpiniste.

Dans ce contexte, des grimpeurs défendent une nouvelle conception de la pratique et la falaise de Hauteroche à été l’occasion d’enfoncer le clou au coeur du problème :

 
« Il est hors de question que l’escalade soit réservée à une minorité, quelle qu’elle soit. Chacun doit pouvoir pratiquer l’escalade sans mettre sa vie en danger ».
 

Face à une idéologie d’exclusion, ils défendaient l’idée de démocratisation. Regroupés derrière la commission fédérale de montagne-escalade de la FSGT, ils reprenaient les idéaux élaborés par leurs aînés.

 
«Toutes les formes de pratiques pour tous, grimper en responsable, à son niveau, en tête».
 

Les premiers équipeurs mettront en pratique ces idéaux clairement précisés dans le premier topo, édité en1981 :


«...à l’inverse des écoles d’escalade existantes, avec peu de voies faciles et bien équipées, Hauteroche a été créé en fonction de cette donnée : Tout débutant doit pouvoir grimper en tête dans des voies faciles, en toute sécurité. Aucun style d’escalade n’est imposé. Tout est possible, chacun peut trouver ce qu’il cherche…».
 

Ils ont décidé d'y réaliser un équipement contraire à l'esprit élitiste de l’époque, qui voulait que les voies faciles ne soient pas protégées, que les voies moyennes soient exposées et que seules les voies dures soient protégées.

L'équipement d'Hauteroche a évidemment fait sourire certains grimpeurs de l'époque. Mais ensuite les mentalités ont évolué vers une protection de plus en plus rapprochée dans les voies faciles ou moyennes, au point qu'on tombe aujourd'hui dans l'excès inverse.

De ce fait, alors qu'on qualifiait Hauteroche de « suréquipé » en 1980, son équipement paraît aujourd'hui engagé, voire exposé.

Il n’y eu pas de révolution, pas même d’empoignade ou d’invective. Sans bruit, ces idées novatrices firent leur petit bonhomme de chemin. La FSGT n’en tira aucun bénéfice, aucune gloire, même pas une augmentation significative de ses effectifs. Seulement la satisfaction de voir, aujourd’hui presque toutes les falaises de l’hexagone équipées selon des normes qui pour l’essentiel sont issues des idées émises par nos amis.

Un peu d'archive :

 

Le topo de Hauteroche

Le nouveau topo de Hauteroche édité en mai 2007 donne une nouvelle jeunesse à la falaise.

 

Fichier attachéTaille
1981_Escalade_pour_Tous_Hauteroche_Fontainebleau_.jpg462.64 Ko
Hauteroche-Alpinisme-et-Randonnee-No-35-Septembre-1981.pdf3.98 Mo
Partager

Événement

Accès clubs

Multimedia

Agenda

«  

Mai

  »
L M M J V S D
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
Ajouter au calendrier

Nos Partenaires

revue et publications

E-Boutique

Clubs près de chez vous

Les 80 ans FSGT